Fort de Queuleu.


Le Fort de Queuleu a été construit entre 1871 et 1890.

Sous l'empire allemand, il sera renommée Feste Goeben.

Ce fort est situé sur le contrefort compris entre le ruisseau de la Chanau et la vallée de la Seille. Son flanc droit découvre bien la vallée de la Seille jusque vers Augny, son flanc gauche surveille le plateau de Borny jusqu'à Colombey, mais ses vues vers le sud sont bornées par les hauteurs de la Haute-Bevoie et Mercy-lès-Metz qui le dominent et lui dissimulent le chemin de fer de Strasbourg.

Ce grand fort bastionné a bénéficé de renforcements important après 1895.

Il est prolongé de chaque côté d'une batterie annexe.

Ce fort sera réutilisé par les nazis à partir de 1943 comme camp d'internement (S.S. Sonderlager), notamment pour y détenir et y torturer des résistants, comme Joseph Derhan. Les membres du groupe Mario y seront emprisonnés dans la casemate A du fort, qui est le commandement du S.S. Hauptsharführer Goerg Hempen.

Le fort de queuleu est évacué le 17 août 1944, et la plupart des détenus envoyés vers les camps du Struthof, Schirmeck et Ravensbrück.

Entre 1500 et 1800 personnes y furent internées, 36 y sont mortes, 4 s'y sont évadées.

Un mémorial, œuvre de l'architecte R. Zonca, a été inauguré le 20 novembre 1977 en présence du secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants Jean-Jacques Beucler. 

Le fort se visite sur rendez-vous d'avril à octobre, chaque 1er dimanche, de 15h à 17h.

Contact : Mr MICHELETTI Jean-Charles
                        Tél. : 03 87 34 78 94 ou 03 87 34 78 95.

Menu.